Atelier d’écriture de la Maison du livre NC

Bienvenue sur mon blog

17 septembre, 2013

Atelier du lundi 16 septembre 2013

Classé dans : Non classé — joie55 @ 6:41

DEVOIR : écrire une parodie d’une fable de La Fontaine

 PARODIE DE LA POESIE LE RAT DES VILLES ET LE RAT DES CHAMPS

Autrefois un bourgeois
A un SDF donnait des pièces
Pour lui permettre ma foi
De manger et d’être en liesse.

Chaque jour les deux amis
Conversaient allègrement
Et se félicitaient de leurs vies
Aux destins différents.

Un jour ils virent arriver
Une bande de jeunes cagoulés.
La peur au ventre le bourgeois s’enfuit
Entraînant le SDF avec lui.

Une fois le calme revenu
Le bourgeois voulut inviter
Son ami dans un restaurant côté.
Mais celui-ci refusa, qui l’eut cru ?

C’est assez dit-il,
Demain vous venez chez moi
J’habite sous un vieux toit
Mais je peux y manger tranquille.

Des voyous je ne suis pas apeuré
Car ils n’ont rien à me voler
Et je peux ainsi vivre librement
Sans crainte de leur châtiment.

Françoise Ravelli

Un cancre ayant glandé
Toute l’année,
Se trouva fort ennuyé
Quant les examens furent arrivés
Pas la plus petite leçon
Ne lui revenait dans le cabochon.
Il alla demander de l’aide à son professeur,
Son éducateur,
Le priant de l’aider
A bien réviser
Pour réussir son brevet.
« Je réviserai,  promit-il, c’est juré,
Promis, craché ! ».
Mais le prof est septique,
Et ne voit là qu’une tactique.
« Que faisais-tu pendant la classe ? »
Demande-t-il à ce glandeur
« Nuit et jour, je rêvasse
Et c’est là mon malheur ».
« Tu rêvasses ??? Je crois rêver !
Eh bien, redouble, désormais ! ».

Fabienne

2/ EXERCICE : les différents sons de cloches
Tous les participants de l’atelier écriront 1 version des faits, tels que chacun des protagonistes les ont vécus, à la première personne :

  • 1 : le bijoutier
  • 2 : le braqueur tué
  • 3 : le 2ème braqueur enfui
  • 4 : l’avocat du bijoutier
  • 5 : le psychologue
  • 6 : un voisin commerçant
  • 7 : la femme du bijoutier
  • 8 : le père de la victime
  • 9 : le journaliste qui a diffusé l’info

Braqueur abattu à Nice : le bijoutier mis en examen pour homicide volontaire

Atelier du lundi 16 septembre 2013 sans-titre-300x168

1/ Le braqueur tué :

Six mois ! Voilà six mois que  je me trimbale avec un bracelet électronique.  J’en ai déjà fait beaucoup des conneries de toutes sortes : vols dans les magasins, vols de sac à main de petite vieille (ça ! c’est trop rigolo !!! Y’en a même qui nous foutent des coups de sacs sur la tête, mais à la fin, elles ne gagnent pas car je suis sur un booster avec Hamed, mon pote). J’ai aussi pas mal tapé de mecs, faut pas m’énerver. Puis je dois aussi me faire respecter ! Le top, c’est quand j’ai eu mon permis de conduire. Forcément, mes vieux pouvaient pas me payer une voiture, alors, on en a volé quelques unes… à fond sur l’autoroute. C’est sûr, c’est pas moi qui  paierai les amendes…
Comme dans la chanson, je venais d’avoir 18 ans. Pour mon anniversaire, les vieux m’ont dit : « on espère que maintenant que tu as atteint l’âge adulte, tu vas arrêter tes bêtises. Maintenant, ce ne sera plus la même chose. Faudra rendre des comptes ! ». Tu parles, les prisons sont pleines, on ne met pas de petits comme moi en prison…. Ce jour-là aussi, j’ai eu aussi un sacré cadeau : ma copine Audrey m’a annoncé qu’elle attendait un enfant ! Sur le moment, ça m’a fait un choc. A ma mère aussi, elle s’est mise à pleurer. Et puis, je me suis dit que ça devait être génial d’être père… surtout si c’était un garçon. Je lui apprendrai tout ce que je savais : comment ouvrir et démarrer une voiture, comment se battre, comment faire un braquage…
Mais d’abord, fallait que je pense à avoir de la tune, pour l’accouchement, les fringues du gosse, enfin plein de trucs, je suppose… Alors, avec Hamed, on a décidé de faire un gros coup, qui nous mettrait à l’abri pendant un petit moment.
On avait déjà remarqué la bijouterie de la place. On avait bien noté qu’elle n’était pas toute jeune, comme son propriétaire. Il ne devait pas y avoir de système de sécurité et tout les tintouin. Et puis, on a pensé que le vieux ne se défendrait pas trop. On avait prévu de faire le coup mercredi. Sûr qu’on n’avait pas vraiment préparé, on y est allé les mains dans les poches…

On est rentré dans la bijouterie et on a rouer de coups le vieux. Il était à terre, ne bougeait plus. Alors, sans s’en soucier plus, on a commencé à casser les vitrines de présentation et à prendre les bijoux. Il y avait un beau collier avec un pendentif en forme de cœur. J’m suis dit : celui là, je vais l’offrir à Audrey… Il n’y avait qu’à se servir, on a trouvé ça hyper facile. On a même rigolé avec Hamed. On est sorti, Hamed a pris le booster et je suis monté derrière, le sac plein en bandoulière. J’ai senti une douleur à l’épaule… puis, c’était chaud. DU SANG !!! MERDE, le vieux nous tirait dessus, comme des lapins… L’a pas le droit ! Vite Hamed, dépêche-toi, vite… Une autre douleur, beaucoup plus forte, m’a fait tombé du scooter…. J’ai tenté de me relever, mais impossible. Hamed, lui, a continué de rouler…. J’ai essayé de l’appeler, mais je ne pouvais plus parler, plus bouger… mais qu’est-ce qui se passe ? je pense à Audrey, à mon fils… mon Dieu ! C’est quand même bête de mourir à 18 ans ! Mais qu’est-ce que j’ai fait !!!!

 Fabienne


3/ EXERCICE :

Quelles sont, selon vous les 10 choses les plus désolantes ?

-       Un bébé mort dans une chambre de maternité
-       Une jeune fille qui dit des gros mots
-       Des oiseaux englués dans une marée noire
-       Le regard d’un chien battu
-       Les yeux d’une femme derrière une burka
-       Un enfant qui meurt de faim
-       Une plante assoiffée
-       Une lettre d’amour perdue
-       Un visage aimé que l’on a oublié
-       La place vide à côté de moi, dans mon lit.

Fabienne

Laisser un commentaire

 

Du cours en stock: le franç... |
lavieenprose |
Cahier de Français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'3nvers de la caverne
| ASSOCIATION CORAMBE
| ylds