Atelier d’écriture de la Maison du livre NC

Bienvenue sur mon blog

25 juin, 2013

Atelier du 24 juin 2013

Classé dans : Non classé — joie55 @ 4:17

DEVOIR :
Vous êtes chargé par le maire de rédiger un discours pour l’inauguration des nouvelles toilettes publiques.

Atelier du 24 juin 2013 poil1-300x224

De nouvelles toilette publique à Poil !

Madame la préfète de région,
Monsieur le préfet,
Mesdames, messieurs les députés,
Monsieur le sénateur,
Mesdames et Messieurs les élus,
Monseigneur,
Mesdames messieurs,
Chers amis,

Mes premiers mots seront pour vous remercier de votre présence, très nombreuse, qui donne à l’inauguration de cette œuvre l’éclat qu’elle mérite. Notre assemblée, par son importance, en est le vivant témoignage.

Enfin, je tiens à remercier le ministère de la Culture, les mécènes, les autorités ecclésiastiques, ainsi que tous les habitants qui, chacun, par leurs décisions, leurs contributions et, il faut bien le dire aussi, leur dons, ont rendu possible cette réalisation qui vient désormais orner le patrimoine de notre charmant village, Poil.

C’est un honneur et une vraie joie d’être parmi vous, aujourd’hui, à Poil, pour l’inauguration de ce monument. Il s’agit d’une journée rare et dont nous pouvons dire, sans craindre d’être démentis, qu’elle restera dans les mémoires poilaises et sans doute très au-delà, comme une date marquante de l’histoire de notre village.

C’est une chance de pouvoir accueillir cette création et c’est ainsi que les élus à Poil la reçoivent, conscients de sa valeur. Si l’on devait nous interroger sur les raisons de notre satisfaction, nous mettrions en avant les raisons suivantes, qui seront, nous l’espérons, de nature à être partagées :
- Ce monument, érigé au centre de la grand place fera la fierté de tous les habitants à Poil
- Conscients qu’il ne devait pas rester sur le quai du progrès, Poil s’est dressé avec le courage qui le caractérise pour entrer dans le
- Nous espérons, enfin, que cet édifice nous amènera des touristes du monde entier pour leur montrer que, ce n’est pas parce qu’on est à Poil qu’on n’a pas des ambitions de développement. Donc, je le crie aujourd’hui : Tous à Poil !

Pour conclure, je forme le vœu que chacun d’entre nous viennent à son tour faire vivre le lieu, l’œuvre et à travers eux, Poil.

Fabienne

DEVOIR :
Ecrivez une suite originale (en prose ou en vers) et le plus loin possible de l’original, au premier vers du fameux poème de Paul Verlaine : « Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant… »

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
Où je te revois vivant
Tu marches près de moi en riant
Nos cheveux mêlés dans le vent

Le long de cette plage immense
Nous cheminons en cadence
Tu me tires dans les côtes
Pour atteindre la cime la plus haute

Je sens cette force en toi
Qui fait de moi ta proie
Consentante et heureuse
Devant cette puissance généreuse

Face à l’adversité
Je sens ma fragilité
Et j »espère de tout coeur
Annihiler ce grand malheur

La douleur n’est pas vive
Car j’essaye de me raisonner
Mes pensées vers toi se rivent
Et rien ne m’empêche de rêver

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
Où tu me regardes en souriant

Puis je m’ éveille grandie
Grâce à ce lien qui nous unit
Faisant de notre amour un port
Bien plus fort que la mort

Françoise Ravelli

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
Où rôde sur la grève des désirs récalcitrants

2080702890 Discours toilettes

Verlaine

Ecorcheurs de mots d’aile, modèle d’égorgeurs
Le vers en tête, bohème, la rime aux pieds, poème.

Versificateur d’art, le verset au hasard,
La lyre tu oses tuer par virtuosité,
Sculpteur d’alexandrins qui joue le baladin,
Scruteur de chansonniers qui tue le parolier.

Les poétesses heureuses font office sans artifice
De leur talent, tueuses. Prêtresses du sacrifice,
Elles poignardent les maux de leurs couteaux à mots.

Sonnets assassinés d’une overdose de prose
Sur la grève du malin quand les rêves au matin
Dans la mort en miroir, se meurent, se moirent.

Sylvie Trabuc

EXERCICE :
Vous avez acheté un appareil électrique. Lorsque vous arrivez chez vous, cet appareil ne fonctionne pas. Vous allez rédiger un courrier au SAV pour dire ce qui ne va pas avec les mots obligatoires donnés toutes les 2 minutes :
Musulman, chambre, mauvais temps, orchestre, gélatine et les bras croisés.

images3 Fabienne

LE rice-cooker !

Monsieur le Directeur,

J’ai l’honneur de porter à votre attention ma profonde inquiétude mécontentement après avoir acheté un rice-cooker pour l’offrir à ma maman musulmane pour la fête des Mères.
D’abord, je n’ai pas bien compris pourquoi elle l’avait installé dans la chambre à coucher, sur la table de chevet  entre les lits jumeaux de mes parents.
A partir de ce moment, tout s’est mis à aller de travers autour de nous : en plein mois de décembre, à Nouméa, un mauvais temps s’est installé durablement ;  il s ‘est mis à neiger, à grêler, l’eau gelait à la surface de la mer.

Pour essayer de réconcilier la ville avec le beau temps, M. Le Maire a fait venir sur la place des Cocotiers l’orchestre le plus déjanté qu’on ait jamais entendu de mémoire de musulman, de caldoche, de calédonien, de canaque, de gecko, de Zahia, etc…. etc….

D’un geste assuré et courageux,  j’ai décidé de soulever le couvercle du rice-cooker, cet appareil tout neuf récemment introduit chez nous par mes bons soins,  qui était à n’en pas douter à l’origine de ces dérèglements.
Sous mes yeux,  une masse informe et dégoûtante de gélatine tremblotait et luisait faiblement.
Les bras croisés, j’assistais impuissant à une terrible découverte. Le rice-cooker venait d’être attaqué par un dangereux envahisseur ; cet appareil n’était  vraiment pas fait pour les musulmans. De là découlèrent toute une série de catastrophes.

J’étais le seul à en être conscient, j’avais tout compris. Il était de mon devoir d’agir pour sauver l’humanité en danger de désintégration.
Il était de mon devoir d’arrêter cette hécatombe avant qu’il ne soit trop tard.
Je décidais de le jeter par la fenêtre : il s’écrasa sur le premier passant qui se trouvait dessous. Ma mère et mon père se mirent à hurler sur moi, je les tuais d’un seul coup de couteau (enfin, deux, mais un pour chacun, vous m’avez compris).
Quand la police, alertée par les voisins,  m’arrêta, j’eus beau expliquer les raisons de mon geste, personne ne m’a compris.

Je vous écris du Centre Hospitalier Spécialisé en espérant que vous, au moins, me croirez.

Je vous en supplie : interdisez la vente de votre rice-cooker aux musulmans, sinon… le monde court à sa perte, et là où je suis, je ne pourrai plus rien faire pour empêcher l’irrémédiable !

Marie-Pierre Beaulier, Nouméa, le 24/06/2013

Monsieur le Directeur du SAV,

menage2-300x266 Fort Boyard
Appareil : »la paix des ménages »

J’ai acheté hier, dans votre magasin, un appareil appelé « la paix des ménages ». Or, lorsque j’ai essayé de le tester, je me suis rendue compte qu’il ne fonctionne absolument pas. Cet appareil est censé donner le milieu exact du lit. Peut-être celui que j’ai acheté était prévu pour un pays musulman, car ma place était réduite au quart du lit et de la chambre.

Le France est un pays où les femmes ont les mêmes droits que les hommes, alors, j’ai droit à la moitié de la couche, et du reste !

Vous allez sûrement me dire que cet appareil s’est déréglé à cause du mauvais temps ? Dans ce cas-là, est-ce un appareil fiable ? En ce qui me concerne, j’aimerais qu’il soit réglé comme du papier à musique, comme un orchestre avant l’opéra, bref, qu’aucune condition extérieure ne puisse influencer ses résultats !

Comme vous le savez certainement, cet engin coûte extrêmement cher et j’entends bien qu’il puisse fonctionner par n’importe quel temps, qu’il fasse très chaud, à tel point que la gélatine fonde, ou très froid, comme au pôle nord, ou encore si humide que les champignons commencent à y pousser dessus…  Croyez-moi, je ne vais pas rester les bras croisés : je vais tout mettre en œuvre pour que vous me donniez un nouvel appareil ou, au pire, pour être remboursée. Je vous joins également la facture à l’appareil.

Merci de bien vouloir faire le nécessaire sinon vous vous exposeriez à de graves problèmes.

Cordialement,

Fabienne

La notice de mon Musul ment. Ce qui est mentionné sur le mode d’emploi ne correspond pas au fonctionnement de mon Musul. Je l’ai placé dans le tiroir de la table de chevet de ma chambre comme indiqué. Dans la soirée, alors que je ne l’avais pas encore utilisé, il s’est mis à vibrer. Peut-être était-ce à cause du mauvais temps et des ondes électromagnétiques. Il est vrai que cette nuit-là l’orage jouait de ses éclairs comme un chef d’orchestre.
Comme je n’arrivais pas à le stopper, j’en ai profité pour l’utiliser. Et je l’ai mis, comme il est dit dans la notice, la crème qui ressemble d’ailleurs à de la gélatine. A son contact, il s’est arrêté. Bizarrement, il n’y avait plus moyen de le démarrer. Et puis je suis restée les bras croisés.
Aujourd’hui seconde tentative, je n’allais pas rester sur ma faim. Enfin bref, vous voyez monsieur le directeur, j’aurai besoin d’un coup de main.

Je vous remercie d’avance de toute l’aide que vous pourrez m’apporter.

Sylvie Trabuc

EXERCICE :
Fort Boyard : Un candidat oublié dans la cellule d’une épreuve retrouvé 7 ans plus tard !

Fort Boyard renferme-t-il des candidats oubliés ???

- Ouh ouh…… Vous m’entendez ?
Monsieur ? Monsieur ?
Zut, je l’appelle Monsieur, mais avec cette tignasse qui lui tombe sur les pieds, c’est peut-être une femme ?
Ouh ouh….. Vous là-bas
Ne vous cachez pas, n’ayez pas peur ! ll n’y a plus de tigres à fort Boyard, la production les a supprimés du jeu depuis qu’un candidat a été mangé tout cru en 2006.

 Si si, je vous assure. D’ailleurs, c’était un de vos concurrents, il me semble, puisqu’on vous cherche depuis cette année-là.
Enfin quand je dis qu’on vous cherche : ce n’est pas votre femme ni vos enfants. Ils ne vous supportaient plus, enfin, c’est ce qu’ils  nous ont dit quand on leur a proposé de lancer un avis de recherche à la télévision.
Ils nous ont dit : pas la peine, on se débrouille mieux depuis qu’il a disparu.
Fini les scènes de ménage, les coups sur les gamins, et les cuites qu’il prenait tous les soirs en rentrant du travail…
Alors comme ça, vous avez fait votre petit malin : vous vous êtes planqué dans la forteresse, le père Fouras était dans le coup, et il vous a nourri pendant toutes ces années !

 Ah ! ce père Fouras, quelle enflure !

 Il se plaint qu’on le laisse tout seul entre les tournages, on lui apporte tout ce dont il a besoin : call-girls, foie gras, caviar et Champagne….
On fait tout ça  pour  acheter son silence sur les trucages du jeu, qu’il ne parle  pas des candidats célèbres qui sont payés grassement pour faire semblant de courir dans les galeries, j’en passe et des meilleures….
Et Monsieur Fouras en profite pour se faire un  bon copain qui vit à ses crochets depuis 7 ans !
Qu’est-ce que vous répondez à ça, Monsieur le candidat introuvable depuis 7 ans ?

Comme un  écho à la voix tonitruante du producteur, un silence glacial s’abattit sur la forteresse….

Une voix timide et tremblante émergea de la barbe épaisse et sale qui recouvrait le visage méconnaissable de Monsieur Jacques Martineau, candidat de la dernière émission :
- Ah, cher Monsieur, si vous saviez ?
- Quoi donc, allez-y, lui répondit le producteur avec agacement ?
- Eh bien, c’est simple, murmura Monsieur Jacques Martineau : j’ai passé 7 années merveilleuses ici, au calme, avec les araignées, les cloportes, les souris. Ils sont bien moins pires que les hommes et que ma femme. J’ai même pu les apprivoiser, ils viennent me manger dans la main.Plus besoin de tricher, de mentir, de se raser tous les matins et de nouer ma cravate.
Et surtout je n’ai plus peur !
Enfin, je suis un homme libre et vous ne me ferez plus sortir de cette forteresse, même pas pour tout l’or du monde de votre fichue cagnotte !

 Marie-Pierre Beaulier,  Nouméa, le 24/06/2013

Passepartout, le nain du célèbre jeu de Fort Boyard animé par le père Fouras, a découvert, lors d’une inspection poussée du sous-bassement, les restes d’un corps dans l’une des oubliettes du fort. Après enquête sur l’ADN, la police a révélé que le corps, malgré le stade de pourriture très avancée, était celui d’un sportif peu connu du grand public, qui avait participé en 2006 à l’une des émissions.
Sans pouvoir l’expliquer, il s’avère que l’homme âgé d’une trentaine d’années a été oublié dans une oubliette. Sa famille n’a pas mentionné sa disparition auprès des services de police pensant qu’il s’était enfui avec les pièces d’or gagnées pendant le jeu qui ont disparu ce même jour. L’autopsie a révélé que le jeune sportif n’était pas mort de faim puisqu’on a retrouvé des restes de chair de rats dans son estomac. Il semblerait que le manque de lumière et l’humidité aient eu raison de sa capacité à résister au froid et à la solitude.
Le directeur actuel de la chaine a demandé l’arrêt immédiat de la diffusion des émissions de Fort Boyard en attendant un éclaircissement sur ce qui s’est passé dans ce cachot.

Sylvie Trabuc

 

Laisser un commentaire

 

Du cours en stock: le franç... |
lavieenprose |
Cahier de Français |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'3nvers de la caverne
| ASSOCIATION CORAMBE
| ylds